Quand les vins de Bordeaux dansent avec Levant…

Posted by Ferenc Zelenak on

Chiche ! Devançant l’apéro (en gros, c’était l’après-midi), nous lui avons présenté Tamir Nahmias, 23 ans, originaire d’Haïfa (Israël), ancien élève de l’Institut Paul Bocuse à Ecully, près de Lyon (69), second de cuisine de Grégory Marchand au restaurant Frenchie (5 rue du Nil, Paris 2è) et nouvelle star de la salade fattouche (pita grillée, poivrons, radis, etc) qui prépare l’ouverture prochaine d’une épicerie traiteur dans le Passage des Panoramas (Paris 2è). Et a cuisiné son premier « Grand Dîner des attablés » pour dix personnalités (Axelle Laffont, Manu Payet, Les Brigitte, Keren Ann, Aure Atika, etc) autour justement de la cuisine levantine et des vins de Bordeaux. Son plat fétiche : des encornets farcis à l’agneau confit et servis avec des aubergines en pickles (photo et recette ci-contre). « Une assiette qui appelle des Bordeaux d’une extrême finesse et d’une grande longueur en bouche » gazouillait le chef de cave… « Avec un Château Edmus, par exemple, un Saint-Emilion Grand Cru (85% Merlot, 15% Cabernet) élevé sur de vieilles vignes et légèrement poivré qui va parfaitement se marier avec l’agneau. » Et quoi d’autre ? « Pour accompagner l’entre-deux (les encornets et l’agneau), j’irai également sur un rouge plus délicat (à servir un peu plus frais) : la cuvée Origami du Château l’Evêché (90% Merlot, 10% Cabernet Franc) avec de jolis arômes de fruits écrasés. » Et en blanc ? « Un 100% Sauvignon du Château Bertinerie : la cuvée Des-Lyres avec des notes d’agrumes pour survoler l’agneau tout en en douceur. Voilà qui méritait d’être dit, bu (avec modération) et approuvé.

Article


Share this post



← Older Post Newer Post →